Spark Gap Boys From AlaskaAlors que depuis quelques jours je nois ce blog et son nouveau design dans des chroniques publicitaires probablement imbuvables pour certains, j’en oublierais presque d’y poster un peu de rock’n'roll.

Erreur rapidement réparée avec Spark Gap, groupe hexagonal que j’ai pu découvrir il y a peu avec la sortie de leur premier album The Boys From Alaska. Imprégnés de punk-rock californien, les quatre loustics nous délivrent avec légèreté des titres aux rythmiques puissantes. Chantés en anglais, les morceaux s’enchaînent rapidement, jonglant entre riffs secoués et breaks détendus. Seul « Ladies Night » est en français ; et même si la première écoute laisse perplexe, la composition n’en reste pas moins groovy et largement appréciable par la suite.

L’album se savoure tranquillement, aux rythmes des titres accrocheurs tels que « Buster Keaton Syndrome », « March of the Dead », « Marching Drums » ou encore la relaxante ballade « The Boys From Alaska ».

La joyeuse bande n’en est pas à son coup d’essai, puisqu’il joueront la première partie de Sum 41 le 13 juillet prochain à l’espace Michel Berger dans le Val d’Oise.

Spark Gap – « Buster Keaton Syndrome »

Spark Gap – « March of the Dead (Acoustic) »