Andrée Putman

Hier était le dernier jour de l’exposition consacrée à l’architecte d’intérieur française Andrée Putman. Du damier en veux-tu en voilà ; du moins c’est ce que j’en attendais après avoir lu diverses présentations de l’expo.

Se tenant à l’Hôtel de Ville de Paris, la salle, même petite, laissait apercevoir l’univers de la designer. Entre tons épurés et grands espaces, les décors putmaniens se savourent toujours de la même manière : une sobriété captivante laissant apparaître une sérénité appaisante, pensée pour chaque heure de la journée.

Andrée Putman Morgans
Appartement d’Andrée Putman / Hotel Morgans, NY

Ses objets sont percutants, peu banals, mais toujours sobres. Le confort et l’ergonomie ne sont pas ses préoccupations principales ; elle laisse volontiers la priorité au Beau, s’ouvrant ainsi des horizons créatifs plus larges.

Andrée Putman Chairs

Piano

La phrase de la fin, celle qui pour moi résume à elle toute seule les convictions de l’artiste et son optique de travail :

Avant garde Putman
« Avant-garde, pas avant garde, ce n’est pas un problème. Il faut que ce soit possiblement inspiré par hier, complètement adapté à aujourd’hui, et que cela indique la façon dont ça va évoluer demain. »

Et vous, si vous avez eu l’occasion d’y aller, qu’en avez-vous pensé ?