Les Fragments d'IrisCeux qui se souviennent du Cinéma Galactis n’ont surement pas pu louper des bandes annonces telles que El Ramon ou encore Rickson. Thomas Belair, le réalisateur de ces dernières, nous propose Les Fragments d’Iris, son dernier court-métrage.

On sort de l’univers de la bande-annonce pour explorer celui du fantastique, le tout en moins de 15 minutes. Cette épreuve de style, en association avec Johanna Létrenne, a notamment été rendue possible grâce à l’association Hidden Circle, chargée de promouvoir le cinéma en région Poitou-Charentes.

Synopsis

Alors que sa sœur Lola vient de survivre par miracle à une nouvelle tentative de suicide, Marc prend conscience des grandes responsabilités auxquelles ils sont confrontés. Mais de violentes crises de panique font de Lola, encore convalescente, une menace dépassant les murs de l’hôpital…

Même si le jeu d’acteur n’est pas toujours convaincant, l’ambiance est vraiment saisissante grâce à une superbe intégration des effets sonores et de la bande originale (composée par Sebastien Espanol et Alexis Leproux) sur les prises de vue. Les effets spéciaux sont discrets, mais contribuent également à la construction de cette ambiance envahissante et perturbante.

Le budget très restreint n’a pas empêché les deux étudiants (au moment des faits), outre quelques petites pétouilles techniques, de nous tenir en haleine pendant les quatorze minutes de ce court-métrage fort en chocolat.

Télécharger la bande originale