MDD pour Marque de Distributeur et Pop Art pour le nouvel aspect visuel adopté par le packaging des produits « M » des magasins de grande distribution Monoprix. Une campagne d’affichage et de street-marketing a été joyeusement lancée avant-hier.

Concocté par l’agence Havas City, le ton décalé et la rupture graphique est indiscutablement au coeur du sujet et nous plonge directement dans un esprit Andy Warhol à l’époque où les soupes Campbell n’avaient pas à rougir de leur succès.

packaging lait monoprix
Evolution Packaging Monoprix

L’axe des soupes Campbell est par ailleurs d’autant plus flagrand que Monoprix utilise carrément une boîte de tomates pelées au centre de sa campagne. « On y ajoute un nuage de lait », « Quand on s’ennuie on pèle des tomates » et autres « Des fois on est un peu à l’Ouest » viennent se marier aux couleurs flashy des packagings. La révolution emballistique est prévue pour les quelques 2000 références de la marque.

Références Monoprix Pop Art

L’objet est clairement mis au premier plan : on s’approprie visuellement la brique de lait avant le lait, la boite de conserve avant la tomate pelée. Les codes traditionnels sont donc brisés : pas d’illustration du produit, que du texte et des couleurs. Monoprix s’adresse donc à une clientèle jeune, aisée (le distributeur repositionne depuis quelques temps son offre sur le choix et le service, ce qui est évidemment répercuté sur les prix) et elle-même en rupture (pour ne pas citer les Bobos et plus globalement une catégorie socio-professionnelle supérieure).

Le métro parisien ressemblait hier a un musée d’art moderne (surtout à Opéra et à Châtelet) et le musée d’art moderne de Beaubourg a vu une cannette géante de tomate pelées atterrir devant son entrée.
Le lait c'est beau

(Crédit photo : ParisComLight )

Street Marketing Beaubourg

(Crédit photo : ParisComLight )