Hier c’était ciné, avec la sortie de The Town, thriller réalisé par Ben Affleck. J’étais tout de même un peu sceptique à l’idée d’un nouveau long-métrage de l’aîné Affleck. Pour ceux qui me suivent régulièrement, vous savez déjà que Gone Baby Gone mettant en scène son frangin, ne m’avait pas convaincu en 2007.
The Town Ben Affleck
Synopsis Allociné

Doug MacRay est un criminel impénitent, le leader de facto d’une impitoyable bande de braqueurs de banque qui s’ennorgueillit de voler à leur gré sans se faire prendre. Sans attaches particulières, Doug ne craint jamais la perte d’un être cher. Mais tout va changer le jour où, lors du dernier casse de la bande, ils prennent en otage la directrice de la banque, Claire Keesey.
Bien qu’ils l’aient relâchée indemne, Claire est nerveuse car elle sait que les voleurs connaissent son nom… et savent où elle habite. Mais elle baisse la garde le jour où elle rencontre un homme discret et plutôt charmant du nom de Doug….ne réalisant pas qu’il est celui qui, quelques jours plus tôt, l’avait terrorisée. L’attraction instantanée entre eux va se transformer graduellement en une romance passionnée qui menacera de les entraîner tous deux sur un chemin dangereux et potentiellement mortel.

En plus du rôle de réalisateur, Ben Affleck s’offre celui de Doug MacRay et nous plonge au coeur de l’action dès la première scène. Certains éléments — notamment le thème principal, la violence de Jem (Jeremy Renner), un des braqueurs de l’équipe et la dulcinée retenue au domicile par le FBI — ne sont pas sans évidemment nous rappeler, Heat de Michael Mann. Le scénario est bien cousu, se laissant anticiper pour mieux nous piéger, jonglant habilement avec les informations-clés qui nous sont transmises. L’ensemble est bien rythmé, ne laissant aucune place à l’ennui tout au long des deux heures.

Bilan positif à la sortie de la salle ; The Town n’est pas une révolution, mais se défend vraiment pas mal dans la catégorie « criminal thriller ».

[youtube OaOldOXUIqY]

PS: j’ai failli ne pas reconnaître Blake Lively de Gossip Girl, faut dire qu’elle était maquillée comme une voiture volée.

Ah aussi il y a quelques jours, j’ai vu The Expendables de mister Stallone : une vraie blague !