« Un bon poulet est un poulet libre », « Un bon poulet est un poulet bien nourri », de si simples signatures qui se transforment en pure bidonnade lorsque celles-ci sont utilisées de manière argotiques juste à côté de l’image de représentants des forces de l’ordre. C’était facile, Loué, la célèbre marque de poulets labellisés l’a tenté. Shockvertising, prise de position politique ou simple trait d’humour ?

Dans tous les cas, l’effet médiatique attendu est immédiat : les syndicats de police leur volent dans les plumes et la campagne fait aussi bien le tour du Web que des médias traditionnels.

Poulet Loué nourri en liberté
Poult Loué nourri au grain

Loué joue avec le premier degré tout usant d’un brin de provocation a des fins humoristiques, qui étonnamment n’est pas du goût de tous.

NB : l’annotation sur la seconde photo fait référence à une histoire de « vol d’image ».