La musique électronique m’a toujours paru un peu mystérieuse, un peu « easy« . Mais lorsque l’on tente de créer des instruments pour la démystifier et lui donner une approche plus « traditionnelle« , j’admire. C’est cette société australienne Misa Digital, qui m’a épaté il y a déjà quelques temps. Car comme le dit l’initiateur du projet, « Waters of Nazareth » de Justice n’est autre que du death metal sur synthétiseurs. Combiner guitare et musique électronique en un seul instrument programmable, c’est culotté, Matthew Bellamy de Muse ne dira pas le contraire.

MISA DIGITAL GUITAR 1
MISA DIGITAL GUITAR 2
MISA DIGITAL GUITAR 3

Les allures de jouet laissent dubitatifs, mais les vidéos qui suivent m’ont laissé sur le postérieur.

[youtube M2eiP12hQQY]
[youtube M3Zad5_eWVA]

Les possibilités semblent énormes, étant donné les capacités de programmation de l’engin qui tourne sous une distrib Linux allégée. Plus de cordes, plus de médiator, juste quelques touches de magie.

Visiter www.misadigital.com/