Du blues rock à l’état pur hier soir avec le légendaire Alvin Lee, si si le charismatique et impressionnant leader du trio de Ten Years After à la grande époque. Je n’ai pas encore fini d’user d’adjectifs élogieux pour illustrer mes impressions dans le reste de cet article.

Le nom du festival, Zone Blues, ne vous dira rien et la ville, Avoine, peut-être encore moins. C’est bien dans la campagne tourangelle que le blues s’est donné rendez-vous cette semaine. Il suffit juste de lire deux lignes plus haut pour comprendre à qui l’ouverture de ce festival a été confié.

Il est un peu plus de 21h, la déco hippie des 60′s de la scène de la première partie Beverly Jo Scott détend l’ambiance et la moyenne d’âge peine à passer sous la barre des 50 ans. Les seuls jeunots présents se voient félicités par les plus âgés (j’ai pas dit les anciens).

Beverly Jo Scott 1

C’est l’heure pour Beverly Jo Scott de faire son entrée sur scène, accompagnée de ses musiciens. C’est bien un voyage vers les 60′s que la blueswoman nous propose, en rendant hommage à différents artistes tels que Otis Redding et principalement Janis Joplin.

Beverly Jo Scott 2

Beverly Jo Scott 3

Un set d’1h30 vacillant entre blues planant et rock énergique. Simply magnificent !

Quelques verres et quelques techniciens plus tard, c’est au tour d’Alvin Lee de faire son entrée sur la scène dont la déco est redevenue un peu plus classique pour l’occasion. A peine le temps de se voir ovationné que sa célèbre Gibson rouge s’enflamme pour nous délivrer un blues aussi pêchu qu’un Mike Tyson un soir de combat contre Holyfield.

Alvin Lee 1

Pendant plus d’une heure et demie s’enchaînent classiques et soli interminables que magnifiques aussi bien à la guitare qu’à la batterie. Puis soudain un « Hey, let’s get back to Woodstock » résonne. Le solo d’intro ne se fait pas attendre et « I’m Going Home« , titre auquel il doit sa renommée internationale, est bel et bien lancé.

Alvin Lee 2

Le public n’en revient pas d’une telle performance et les frissons m’envahissent de plus en plus à chaque note. À 65 ans, ce type est encore une légende.

[dailymotion x9rg60]

Une bonne grosse claque, une prestation tout simplement mémorable.