Toujours à l’occasion du Printemps du cinéma, j’ai continué ma petite ballade dans les salles obscures.

la vagueLundi soir, j’ai tenté d’aller surfer La Vague, un film allemand de Dennis Gansel. Première impression : CE FILM FAIT PEUR. Il ne fait pas peur dans le sens frissonner devant un film d’épouvante, il fait peur dans le sens où il déborde de crédibilité. La Vague tire son titre de l’expérience concernant le fascisme menée en 1967 sur des élèves de première en Californie : La Troisième Vague. Bref synopsis : un prof, des élèves, un thème commun ; l’autocratie. Au travers de différents thèmes, la discipline et l’idéologie va s’installer au dépit d’une lucidité pourtant évidente. Le rythme n’est jamais rompu, les musiques sont géniales et en parfait accord avec le film, rien à ajouter, si ce n’est que certains points de « manipulation » me semblent encore peu évident à mettre en œuvre aussi simplement.

l'enqueteA la vue des séances disponibles à 22h15, hier soir c’était L’Enquête. Clive Owen, des critiques mitigées, ça me bottait bien à première vue. Un film qui démarre sur les chapeaux de roue et qui m’accroche dès le début. La première heure est très correcte, jusqu’à cette fameuse scène du musée Guggenheim sympathique. La suite et fin du film m’ont paru d’un manque d’intérêt hors du commun : un scénario mou qui divague et une chute au sens propre. Peu convaincu principalement par le scénario mais les scènes d’action se défendent pas si mal que ça.

Au final ce fut un bon p’tit printemps du cinéma avec une bonne pelletée de films intéressants cette fois-ci.