Comme chaque année, la Fédération Nationale des Cinémas Français organise le Printemps du cinéma; tarif réduit (3,50€) sur les places quelque soit la séance. J’ai donc entamé cette cuvée 2009 ce soir même avec Gran Torino et Harvey Milk.

gran torinoSorti depuis le 25 février dernier, tout le monde en parle, sauf moi qui ne l’avait malheureusement pas encore vu. J’approuve, Gran Torino est tout simplement bluffant. Un rôle sur mesure pour l’acteur/réalisateur du bois de l’est, Clint Eastwood. Le plus marquant reste le charisme de l’acteur et surtout les dialogues en général. Secs, vulgaires, originaux et souventefois racistes, ils restent néanmoins indispensables pour poser la tension générale régnant tout au long du film. Encore mieux que L’Echange, Eastwood n’a pas encore fini de nous étonner.

harvey milkQuelques petits soucis de son pendant Gran Torino m’ont permis d’improviser une séance Harvey Milk gratuite dans la même soirée. Un film de Gus Van Sant, je restais septique, mais Sean Penn m’a convaincu sur l’affiche (comme quoi). Là encore, l’acteur principal ne fait pas peine à voir, bien au contraire, il reste époustouflant. Une dose d’humour, d’émotion, d’activisme et de suspense ont suffit à me faire adorer ce film. « Le côté Van Sant » est lui aussi présent, notamment dans le temps excessif accordés à certaines scènes, ce qui casse un peu le rythme général. (On ne dira rien de plus là-dessus, il suffit de voir Paranoid Park pour comprendre).

Une première soirée plutôt géniale, à voir ce que les deux soirées restantes vont nous offrir, avec en prévision pour ma part La Vague et peut-être Welcome ou L’Enquête.

—> Lire la deuxième partie