fatals picards sens de la gravité1. « Le combat ordinaire » – 2. « Lady Diana » – 3. « Ma baraque aux Bahamas – Intro » – 4. « Ma baraque aux Bahamas »- 5. « Les Princes du Parc » – 6. « Chinese Democracy (valse de Chine) » – 7. « Seul et célibataire 2″ – 8. « Boum » – 9. « C’est l’histoire d’une meuf » – 10. « Mon père était tellement de gauche » – 11. « Le jardin » – 12. « Canal St Martin »

Date de sortie : 2 mars 2009

La formation pop/rock/punk/chanson française qui nous avait fait rêver avec «L’Amour A La Française» lors de l’Eurovision 2007 est de retour. Elle nous propose depuis le 2 mars le successeur de Pamplemousse Mécanique, intitulé Le Sens de La Gravité.

Jeux de maux, rimes en «o», …
C’est sur un air de guitare acoustique que l’on entame l’album avec «Le Combat Ordinaire». Leurs si célèbres textes à base de cynisme, boutades, métaphores et autres jeux de mots en tout genre se font entendre dès le premier morceaux. Mais c’est bien sur les troisième et quatrième morceaux que l’actualité rejoint l’esprit créatif des Fatals Picards avec le diptyque «Ma Baraque Aux Bahamas». Inutile de préciser que les américains et autres capitalistes en prennent pour leur grade sur des airs gospel pour l’intro et country pour la suite. La piste «Les Princes du Parc» n’est pas en reste et n’est évidemment pas sans rappeler le titre «P.S.G» des Wriggles.

Un groupe écolo, il recycle
La recette est simple : on récupère les titres qui ont le plus marché sur le précédent album et on en fait une petite reprise pour combler deux pistes de plus sur une nouvelle galette. Sur le principe, je ne demande qu’à voir, mais là… c’est la «Catastroce» ! On assiste tout de même à des instrumentaux qui semblent un peu plus travaillées. Le tempo de «Mon Père est Tellement de Gauche 2» est ralenti, ajoutant une dimension mélancolique au récit de cet enfant noyé dans le socialisme. «Seul et Célibataire 2» fait lui aussi dans le mélodrame et les textes s’en trouvent changés au profit de métaphores beaucoup moins drôles que l’édition précédente. Deux titres qui m’ont peu convaincu, comment faire mieux que mieux ?

Des thèmes toujours aussi engagés
La pochette de l’album fixe tout de suite l’orientation politique de de la formation avec cette parodie d’affiche de propagande communiste. Plusieurs thèmes d’actualité sont abordés, tel que le travail et ses difficultés  («Le Combat Ordinaire»), les Jeux Olympiques de Pékin («Chinese Democracy», titre parodié des Guns N’ Roses) ou encore l’immigration et le logement («Le Jardin», «Canal St-Martin»). Ces thèmes sont traités en toute légèreté, jonglant entre humour et fatalité, liberté d’expression et inquiétude.

Il est où le pamplemousse ?
Leur style musical tant apprécié est toujours là. En revanche, on ne pouvait évidemment pas s’attendre à un niveau aussi élevé que sur la galette précédente. Les jeux de mots sont toujours agréables mais peu innovants et marquants. La formation semble s’essouffler d’après les deux reprises moyennes qu’elle nous propose. Le Sens de la Gravité n’est pas un mauvais album en soi, mais il reste loin de ce que la formation a pu nous offrir.

NB : l’impasse a été faite sur le titre si polémique « Le Jour de la Mort de Johnny » pour cette critique.

Retrouvez cet article dans le n°5 d’Actual’IUT