Depuis hier aprem, Apple propose au téléchargement une nouvelle mouture de son navigateur phare : Safari 4. Inutile de sauter dans tous les sens, cette version est encore une version bêta. Envahi par la curiosité, je me suis donc précipité, après avoir mis correctement à jour MacOS X, sur l’installation du navigateur (qui au passage est disponible pour Windows aussi).

Alors, quoi d’neuf docteur ? J’ai surtout remarqué, comme la plupart des utilisateurs de la nouvelle version, les effets Coverflow comme Apple aime à les nommer. Alors il y en a partout : pour les marques-pages, l’historique, les flux RSS et dans un style différent, les sites les plus visités.

coverflow safari
top sites safari

La firme à la pomme a voulu se la jouer bling bling en ajoutant un peu de Chrome dans ses onglets, qui certes fait gagner une vingtaine de pixels en hauteur sur les écrans.

tabs onglets safari

Un affichage agréable mais un peu brut de décoffrage lorsque l’on clic sur un des « top sites ». Etant un adepte de longue date de Firefox, Safari 4 ne m’a pas, pour le moment, convaincu. Il me manque toute ces petites touches d’ergonomies telles qu’un simple click molette dans la barre de marque page personnelle. Petite précision pour la Bêta : si vous possédez le logiciel de notification Growl pour Mail, il pourra être quelque peu buggé…

En attente de la version finale…

Télécharger Safari 4 (bêta)