cocoon nef angouleme

La Nef, c’est un peu comme ma deuxième maison en ce moment… Hier soir c’est Cocoon qui s’est invité dans mon salon.

Pour ouvrir le bal, c’est Aurelie Nguyen alias Little qui s’en est chargée. Une guitare, quelques accords, une petite voix et surtout une bonne dose d’humour. Une « Petite Coccinelle » guidée par des arpèges qui commencent à raisonner dans la salle aux deux tiers pleine.
Des textes niais, qui sentent le vécu pour certains, mais portés par beaucoup d’humour et un ton décalé que j’ai vraiment adoré. En revanche, côté guitare, j’ai plus accroché sur les chansons accompagnées par des rythmiques entrainantes plutôt que par celle menées par des arpèges qui semblent insuffisants. Quelques chansons sont en écoute sur son MySpace. Et oui les chansons studio sont arrangées pour plusieurs instruments et ont tout de suite plus de pêche!

Le temps d’une bière et d’un coup d’oeil côté vinyles as usual, c’est au tour de Cocoon de monter sur scène. Une entrée discrète sur un air d’« Hummingbird » d’un joueur d’ukulélé dont le visage m’était inconnu au sein de la formation. Et oui, pour sa tournée Cocoon se paye le luxe de deux musiciens supplémentaires à savoir d’un joueur d’ukulélé/bassiste/contrebassiste et d’un percussioniste (en plus de la formation originale de Morgane Imbeaud au chant et aux claviers et de Mark Daumail au chant et à la guitare). Les morceaux s’enchaînent, le groupe et l’ingé lumière prennent un malin plaisir à se faire des blagues sur les écrans de fond. Le public rigole, profite, s’évade sur les airs pop/folk…
J’ai été un peu choqué par la voix du chanteur sur « Hummingbird », que j’ai trouvé très différente de la version studio, bref ça sent le live et c’est pas plus mal. S’ensuit le morceau « Vultures », un que j’avais particulièrement apprécié dans leur album My Friends All Died In A Plane Crash ainsi que le morceau « On My Way ».

cocoon nef angoulême

Des titres de leur prochain album ont été joués comme « Sushi ». L’ambiance est cool, le chanteur délire bien avec le public et ses musiciens, tout le monde est trop zen, ça fait du bieeeen!
C’est l’heure du rappel, avec « Chupee » et une reprise remarquable de « Hey ya » d’Outkast arrangée acoustiquement. Second rappel, c’est sur « Tell Me » que le concert se termine.

Direction le stand merchandising, quelques minutes d’attente le temps que toutes les groupies « Oh oui Mark il est trop beau gosse j’adore sa lèvre supérieure je le veux pour toujours » décampent et c’est à notre tour de discuter rapidement et de prendre quelques photos…

En allant voir Cocoon, j’étais un peu sceptique : « J’espère qu’ils ont prévu les canapés pour dormir! » Et finalement, ils ont trop géré, avec des chansons ponctuées de complicité avec le public et de délires en tous genres comme la « Pause Chevreuil », dont je vous laisserai découvrir le pourquoi du comment en allant les voir ;)