redacted

Vous n’avez certainement pas été harcelé par la promotion du dernier film de Brian De Palma; Redacted. Moi qui m’attendais à le voir dans le premier cinéma venu, j’avoue que j’ai été surpris de le voir programmé dans un seul cinéma de Tours. Mais venons en au film en lui-même. Après avoir lu rapidement le synopsis, je m’attendais à un truc assez hollywoodien gavé de clichés.

Redacted raconte une histoire fictive inspirée de faits réels. C’est une expérience unique qui nous obligera à réexaminer de manière radicale les filtres à travers lesquels nous voyons et acceptons les événements mondiaux, le pouvoir de l’image médiatisée et l’influence exercée par la présentation des images sur ce que nous pensons et ce que nous croyons.

Le film se concentre sur un petit groupe de soldats américains en garnison à un poste de contrôle en Irak. La succession de points de vue différents permet de confronter l’expérience de ces jeunes hommes sous pression, de journalistes et collaborateurs des médias avec celle de la communauté irakienne locale afin de faire la lumière sur les conséquences désastreuses que le conflit actuel et leur rencontre fortuite ont eues sur chacun d’eux.

Certes quelques clichés persistent, mais que je les trouve tout de même nécessaires au message que suggère le film. J’ai vraiment apprécié l’objectivité, même si certains pourraient en dire que c’est un « Un vrai discours d’hollywoodien intello de gauche. » Par l’immersion au sein d’une unité de soldats américains et au moyen des différents supports vidéos actuels tels que le streaming, la vidéo amateur, les bandes de caméras de surveillance, le film nous propose une vision de la guerre basée sur des faits réels. Je l’ai vraiment perçu comme une suggestion de la part du réalisateur, tentant d’expliquer les horreurs et abus de la guerre et en aucun cas comme un discours subjectif anti-américain. Seul reproche, la fin du film, qui n’est vraiment pas dans le rythme du reste. Concernant la distribution, le film est en VO sous-titrée en français, mais là encore, des sous-titres blancs sur un fond souvent blanc et quelques fautes d’orthographe, saimal!

Un film prenant, que j’ai largement apprécié et qui ne laisse vraiment pas indifférent sur le conflit actuel.

La bande-annonce

[dailymotion x499e9]