99 francsL’adaptation du livre de Frédéric Beigbeder, 99 francs est sortie en salle mercredi dernier. Je me suis donc laissé tenté et j’y suis allé le soir même. Réalisé par Jan Kounen, on retrouve à l’affiche Jean Dujardin, Patrick Mille ou encore Vahina Giocante.


Synopsis mad’in allociné

Octave est le maître du monde : il exerce la profession de rédacteur publicitaire. Il décide aujourd’hui ce que vous allez vouloir demain. Pour lui, « l’homme est un produit comme les autres ». Octave travaille pour la plus grosse agence de pub du monde : Ross & Witchcraft, surnommée « La Ross ». Il est couvert d’argent, de filles et de cocaïne. Pourtant, il doute.
Deux événements vont bouleverser le cours de la vie d’Octave. Son histoire d’amour avec Sophie, la plus belle employée de l’agence, et une réunion chez Madone pour vendre un film de pub à ce géant du produit laitier. Le doué Octave déjante alors et décide de se rebeller contre le système qui l’a créé, en sabotant sa plus grande campagne. De Paris, où négocient les patrons d’agences, à Miami, où l’on tourne un spot sous antidépresseurs, de Saint-Germain-des-Prés à une île perdue d’Amérique Centrale, Octave parviendra-t-il à échapper à sa prison dorée?

J’ai trouvé le style général assez particulier, très haché et prenant à la fois, plus que déjanté, mais j’ai vraiment adoré. Une critique du monde de la publicité sous couvert d’une bonne dose d’humour plutôt assassin. Bref, un bon film pour moi qui ne suis pas très fan du cinéma français…