copier collerVendredi 31 août, 17h00 passé et je reviens tout juste du taf, et c’est terminé. Je viens d’achever mes deux mois de « service » en tant qu’ « Agent Administratif », ça claque pour un job d’été non? Je n’ai donc pas la joie de dire que c’est fini car je dois l’avouer, je n’avais pas un boulot super fatigant, je travaillais derrière un bureau toute la journée. (et non, je n’étais pas dans le service public :P )

On ne va pas rentrer dans les détails de ma tâche mais mon clavier d’ordinateur était principalement résumé au copier/coller et au pavé numérique (je peux désormais taper à cent à l’heure n’importe quel chiffre à rallonge sur ce pavé dans le noir le plus total, trop utile :P ) et tout ça dans une atmosphère bureautistique.

L’ambiance du bureau, c’est pas exactement ce à quoi je m’attendais, et puis en même temps ça doit varier d’une entreprise à une autre. Mais la je dois dire que j’ai été surpris; je m’attendais à un entourage travailleur à mort, avec des sonneries de téléphone dans tous les sens et des gens qui courent partout pour rendre leur travail à temps, tout ça dans le sérieux. C’est surement comme ça ailleurs, mais là, pouah! Il y avait bien les coups de téléphone et les gens travailleurs, mais alors au niveau du sérieux, des fois c’est même pas la peine! Entre le week-end de Josiane et le petit dernier de Marlène en passant par les vacances en bretagne de Sophie, les discussions ne se tarissaient jamais. Mais ça ne s’arrête pas là. Le plus fort, c’est les ragots, comme partout il y en a, mais là c’est puissance cinquante, tu peux lancer ou dire n’importe quoi, deux jours après, d’une tout le monde est au courant, et de deux les propos on été déformés d’une manière inimaginable. Exemple: Lundi matin, Nicolas dit à Peter qu’il est allé boire un verre avec Claire et qu’elle est très charmante. Finalement le vendredi soir suivant, toutes les collègues de Claire savent que Nicolas est un bon coup d’après une amie de l’étage du dessus. Wahou, j’avoue qu’ils y vont pas doucement sur les potins (mais c’est tellement marrant de voir ça). Avec toutes les personnalités différentes qui s’y cotoient, c’est inévitable.

Entre un dossier et deux discussions, dans un bureau, on boit beaucoup de café, pas parce qu’on aime forcément ça mais parce que pour certains « hé, tu viens prendre un café » ça fait bien et pour d’autres c’est un prétexte pour se réveiller tout en travaillant moins. Les plus accros possèdent même une mini-cafetière sur leur radiateur. Quand on y repense, caméra-café n’est pas loin de la réalité sur ce plan-là.
Tout le monde a ses petites habitudes, arrivée à 8h00, café à 8h03, pause à 10h02 alors que d’autres sont en pause à peu près toute la journée.

Sans que ça paraisse, au bureau, on mange beaucoup, pour tout et n’importe quoi: « oh mon gamin a fait sa première pissée debout! » aller hop on apporte une tarte au prunes et tout le monde en profite (et ça c’est bien). Alors forcément ça s’accumule sur l’espace de travail, papiers de bonbon, emballage des dragées du mariage du collègue Jocelin ou encore un gros calendrier avec les jours de vacances stabilotés en rose pour pas oublier. On trouve de tout sur un bureau, même des plantes, des petits cactus, des fougères, que l’on prend soin d’arroser le jeudi midi et pas un autre jour.

Ah aussi, j’ai vu un truc de dingue: il est possible de se chopper une tendinite à force de travailler trop longtemps avec la souris de l’ordinateur, la solution trouvée pour contrer ça: le café (comme par hasard :P )

Le bureau, c’est quand même fun, enfin là ou j’étais durant les deux derniers mois, oui. C’est passé bien vite, déjà la rentrée lundi prochain mouahahaha.